RCMCE

Association canadienne militaire des communications et de l’électronique

L’Adjuc Arndt est né à Kitchener, en Ontario. Le 6 septembre 1990, il s’enrôle dans les Forces armées canadiennes (FAC) en tant que fantassin de la Réserve (R031). En octobre 1992, on lui accorde un transfert de catégorie de service vers la Force régulière à titre de chercheur en communication (291). Après avoir complété, en juin 1994, l’instruction de NQ3 à l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes (EECFC) à Kingston, en Ontario, il entame sa première affection à la Station des Forces canadiennes (SFC) Leitrim, au cours de laquelle il effectue une période de service à la SFC Alert. Par la suite, il est affecté au Centre d’opération des réseaux des Forces canadiennes (CORFC) dès la mise en place de l’unité, en septembre 2003, jusqu’en 2007.

 

Durant cette période d’affectation, il est promu aux grades de caporal-chef, puis sergent. En 2007, il est affecté au 21e Régiment de guerre électronique; en 2009, il est envoyé en mission en Afghanistan en tant que commandant de section du soutien de guerre électronique (SE) dans une troupe de guerre électronique (GE) du centre du renseignement de toutes sortes au sein de la force opérationnelle 1‑09. En 2010, il est de nouveau affecté au CORFC et il est promu au grade d’adjudant en 2011. En 2014, il est affecté au Quartier général du Groupe des opérations d’information des Forces canadiennes (QG GOIFC), puis au Centre de guerre électronique terrestre (CGET) en 2015, où il relève du Directeur – Commandement et information terrestre. Durant sa période au CGET, il planifie et exécute plusieurs essais et évaluations opérationnels de contre-mesures terrestres pour favoriser l’interopérabilité avec les alliés du Canada. En décembre 2016, il est promu au grade d’adjudant-maître et retourne au CORFC, où il sert en tant que sergent-major de l’Escadron B jusqu’à sa promotion au grade d’adjudant-chef.

 

En octobre 2017, l’Adjuc Arndt se reconvertit en cyberopérateur (ID SGPM 00378), devenant ainsi le premier adjudant-maître à occuper un tel poste, et est nommé opérateur principal. Il est promu à son grade actuel en mai 2019 et devient le conseiller principal du groupe professionnel militaire des cyberopérateurs jusqu’en août 2019, moment où il est nommé adjudant-chef de l’unité du CORFC. Il y sert jusqu’à sa nomination à titre d’adjudant-chef de la Branche des C et E, en juillet 2022.

 

En 2014, l’Adjuc Arndt obtient le titre de maître canonnier au terme du Programme d’adjudant technique de l’Armée (PATA). Son épouse et lui sont mariés depuis plus de 25 ans et ont trois fils.