RCMCE

Association canadienne militaire des communications et de l’électronique

Mise à jour Anciens Combattants Canada juin 2022

by | Juin 8, 2022 | Nouvelles | 0 comments

Dans ce numéro


  1. L’importance de l’accessibilité à ACC et au TACRA
  2. Consultation sur les prestations d’invalidité : ce que vous nous avez dit
  3. Participez à une étude sur la douleur chronique
  4. Célébrer le service militaire des peuples autochtones
  5. Histoire de vétéran : Raymond Goodchild
  6. Sentez-vous cette brise? Les Jeux Invictus d’hiver approche
  7. Le Canada se souvient du jour J
  8. Protection du Centre Juno Beach
  9. L’organisme Veterans Transition Network aide les vétérans avec le soutien du Fonds pour le mieux-être des vétérans et de leur famille
  10. Faire face à la situation en Ukraine
  11. Service d’aide d’ACC : Fonctionnement
  12. Les faits sur les vaccins contre la COVID-19
  13. Nouveau cours de formation pour les fournisseurs de soins de santé qui s’occupent des vétérans
  14. Un poème pour les vétérans par un vétéran

Mobilisation

L’importance de l’accessibilité à ACC et au TACRA

Image montrant une flèche traversant une barrière de bois.

 

Les résultats sont là et ils sont clairs : l’accessibilité compte pour vous.

Entre le 17 novembre et le 14 décembre 2021, 209 personnes ont participé à une consultation en ligne sur les obstacles à l’accessibilité à Anciens Combattants Canada (ACC) et au Tribunal des anciens combattants (révision et appel) (TACRA).

Voici certains des obstacles à l’accessibilité que vous avez circonscrits :

  • sièges inconfortables
  • rampes inadéquates
  • stationnement inaccessible
  • difficulté d’accès aux formulaires en ligne
  • difficulté à se connecter au site Web d’ACC
  • complexité du langage utilisé,
  • difficulté à trouver et à comprendre l’information se rapportant aux politiques, aux procédures et aux programmes d’ACC.

Voici quelques-unes des suggestions que vous avez fournies pour éliminer ces obstacles :

  • présenter les documents en ligne dans une police de caractères plus grande et mieux contrastée
  • rendre le sous-titrage disponible dans la mesure du possible
  • offrir plus d’accès au niveau de la rue avec des places de stationnement/d’arrêt adéquates à proximité
  • possibilités de formation sur le soutien tenant compte des traumatismes
  • rendre plus claires les étapes et les instructions sur le site Web d’ACC
  • ajouter des fonctionnalités voix-texte dans la mesure du possible.

Vos commentaires nous aideront à planifier les travaux actuels et futurs, y compris les premiers plans d’action sur l’accessibilité d’ACC et du TACRA, qui seront publiés d’ici décembre 2022.

Le résumé de la consultation a été publié sur Parlons vétérans le jeudi 2 juin 2022, lors de la Semaine nationale de l’accessibilité qui a eu lieu du 29 mai au 4 juin.


Consultation sur les prestations d’invalidité : ce que vous nous avez dit

Un homme tenant un bébé sur ses genoux est devant un ordinateur portable à un bureau.

Merci aux 853 anciens membres et membres actuels des FAC et de la GRC, aux familles et aux autres personnes qui ont partagé leurs expériences et leurs avis sur les délais d’attente pour les décisions liées aux prestations d’invalidité. Ces commentaires ont été précieux.

Dans le cadre de notre stratégie visant à réduire les temps d’attente pour les décisions relatives aux prestations d’invalidité, nous nous sommes engagés à dialoguer directement avec les vétérans au sujet de leurs expériences. Au printemps 2021, nous avons lancé une consultation de trois semaines sur Parlons vétérans afin que nous puissions mieux comprendre les perspectives des demandeurs, améliorer le processus de demande et créer de nouveaux outils pour aider nos décideurs à traiter les demandes plus rapidement.

Nous avons entendu des vétérans et des membres en service des FAC, des membres de la famille, des anciens membres de la GRC et autres personnes qui appuient le processus de demande.

Vos commentaires nous ont amenés à formuler six recommandations :

  1. Intensifier la sensibilisation et promouvoir les avantages de Mon dossier ACC pour soumettre une demande en ligne.
  2. Former les personnes qui aident les vétérans à remplir les demandes et collaborer avec elles.
  3. Rendre les étapes de la demande claires, concises et faciles à comprendre.
  4. Créer un outil plus complet pour suivre l’état de la demande en décomposant la progression en étapes plus détaillées.
  5. Confirmer qu’une demande est complète plus tôt.
  6. Rendre le processus plus numérique.

Pour connaître les résultats détaillés, visitez Parlons vétérans.


Participez à une étude sur la douleur chronique

Affiche pour une étude en ligne sur la douleur et la santé mentale chez les vétérans et militaires canadiens et leurs enfants (âgés de 10 à 40 ans) montrant une famille de quatre personnes.

Le Centre d’excellence sur la douleur chronique pour les vétérans canadiens invite les vétérans, les militaires en service et leurs enfants à participer à une nouvelle étude sur la douleur chronique.

La douleur chronique est parfois une affaire de famille. Bien que de nombreux enfants soient résilients, la douleur peut parfois être transmise de parent à enfant. Cette étude de l’Université de Calgary examinera ce processus et cherchera des moyens de gérer la transmission de la douleur chronique aux générations futures.

Qui peut participer : Les vétérans canadiens et les militaires actifs, ainsi que leurs enfants âgés de 10 à 40 ans.

Pour plus d’informations ou pour participer à l’étude, veuillez communiquer directement avec l’équipe de recherche par courriel ou en composant le 403-210-7846.


Commémoration

Célébrer le service militaire des peuples autochtones

Photo en noir et blanc de Noel Knockwood, aîné spirituel Mi’kmaq et vétéran.

Le regretté Noel Knockwood, un aîné spirituel et vétéran Mi’kmaq très respecté, sera la vedette d’une vignette lors de la Journée autochtone Journée autochtone d’APTN en direct le 18 juin.

Survivant des pensionnats indiens, M. Knockwood s’est enrôlé dans l’Armée canadienne en 1951 à l’âge de 18 ans et a servi pendant la guerre de Corée. Après six ans dans l’armée canadienne, il a obtenu un diplôme en sociologie de l’Université St. Mary’s à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et a enseigné dans des universités des Maritimes. De 2000 à 2005, il a servi comme sergent d’armes pour la province de la Nouvelle-Écosse.

Nous célébrons sa contribution à la défense du Canada ainsi que les contributions des peuples autochtones avant lui et depuis.

Apprenez-en plus sur Noel Knockwood sur notre page de Commémoration.

Apprenez-en davantage sur la fière tradition de service militaire des Premières Nations, des Inuits et des Métis à Vétérans autochtones – Anciens Combattants Canada.

Si vous assistez à l’activité en direct à The Forks à Winnipeg, passez au kiosque d’Anciens Combattants Canada pour dire bonjour et poser des questions sur les avantages et les services d’ACC.


Histoire de vétéran

Raymond Goodchild : Un gardien de la paix au service de la communauté

Le caporal Raymond Goodchild debout devant un bâtiment lors de sa participation à la mission de maintien de la paix des Nations Unies à Chypre, en 1980.
Raymond Goodchild participe à la mission de maintien de la paix des Nations Unies à Chypre en 1980.

Juin est le Mois de l’histoire autochtone – un moment pour découvrir les histoires des vétérans et des militaires des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

Lorsque le caporal Raymond Goodchild est arrivé à Chypre en tant que gardien de la paix de l’ONU, il était prêt à aider de toutes les manières possibles.

« J’étais toujours prêt à partir, à sauter dans l’action, tout ce dont ils avaient besoin. »

Son travail? Patrouiller le long de la Ligne verte, une zone tampon s’étendant sur l’île et séparant les deux côtés opposés.

Lisez son histoire et soyez inspiré.


Sentez-vous cette brise? L’hiver approche…

Affiche des Jeux Invictus qui se dérouleront au Canada en 2025.

Après une longue interruption en raison de la pandémie de COVID-19, près de 30 vétérans et militaires actifs ont mis leurs compétences à l’épreuve aux Jeux Invictus 2020, à La Haye, aux Pays-Bas.

Pour ajouter à l’excitation, le prince Harry, duc de Sussex, a annoncé que le Canada serait l’hôte des Jeux Invictus de 2025. Le gouvernement du Canada s’est engagé à verser 15 millions de dollars pour soutenir les Jeux.

Organisés à Vancouver et à Whistler, en Colombie-Britannique, ces Jeux Invictus seront les premiers à intégrer des sports d’hiver adaptés, en plus de certains des sports de base des années précédentes.

Les Jeux Invictus sont un puissant rappel du courage et de la persévérance extraordinaires de tous ceux qui ont été blessés ou sont tombés malades pendant leur service militaire.

On se donne rendez-vous en 2025!


Le Canada se souvient du jour J

Photographie historique en noir et blanc montrant des troupes de la 9th Canadian Infantry Brigade débarquant en Normandie, en France, le jour J.

Troupes de la 9th Canadian Infantry Brigade débarquant à Bernières-sur-Mer, Normandie, France, 6 juin 1944. Photo : Gilbert Alexander Milne/Canada. Ministère de la Défense nationale

Chaque année, le 6 juin, nous nous souvenons des braves Canadiens qui ont combattu lors du jour J et de la bataille de Normandie.

Il y a soixante-dix-huit ans, les troupes canadiennes ont pris d’assaut les plages de Normandie pendant la Seconde Guerre mondiale. Le débarquement du jour J marque un tournant dans la guerre : le début de la libération de l’Europe occidentale. Des milliers de braves Canadiens ont été tués ou blessés dans les combats qui ont suivi.

Nous nous souvenons d’eux.


Protection du Centre Juno Beach

Des vétérans canadiens lors d’une activité de commémoration du jour J au Centre Juno Beach en Normandie, en France.
Des vétérans canadiens lors d’une activité de commémoration du jour J au Centre Juno Beach en Normandie, en France.

Comme il en a été question dans les médias, un projet de développement immobilier a été proposé près du Centre Juno Beach en Normandie, en France. Le Centre, le musée canadien de la Seconde Guerre mondiale, rend hommage au sacrifice des soldats canadiens tombés à Juno Beach en 1944 alors qu’ils luttaient pour rétablir la liberté et la démocratie en Europe.

En avril, le ministre des Anciens Combattants Lawrence MacAulay et plusieurs députés ont visité Juno Beach pour constater de première main les répercussions que le projet de développement immobilier aurait sur le Centre Juno Beach. Pendant qu’il se trouvait là-bas, le ministre a rencontré des membres de l’Association du Centre Juno Beach, le maire de Courseulles-sur-Mer, les Amis du Centre Juno Beach et des fonctionnaires représentant le Canada en France. Il est apparu clair que tous souhaitent trouver une solution à la situation du projet de développement immobilier afin de pouvoir continuer à commémorer notre histoire partagée dans l’avenir.

Le ministre MacAulay a ensuite rencontré la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants de la Mémoire et des Anciens Combattants du gouvernement français. Les ministres ont convenu de collaborer en vue de trouver une solution favorable au conflit de voisinage qui pourrait avoir une incidence négative sur les opérations du Centre Juno Beach, et de protéger le site historique.

En mai, le premier ministre et le président de la France, Emmanuel Macron, ont discuté de l’importance de Juno Beach pour les peuples des deux nations. Les dirigeants se sont engagés à protéger ce monument important afin que les générations futures se souviennent des sacrifices qui y ont été consentis le jour J.

En tant que plus important monument et musée à l’extérieur du Canada dédié aux Canadiens qui ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale, le Centre Juno Beach est un symbole soulignant fièrement leurs sacrifices et leurs réalisations, et le gouvernement prendra des mesures pour veiller à ce que l’intégrité et la solennité du site des débarquements de Juno Beach soient respectées.


Programmes et services

L’organisme Veterans Transition Network aide les vétérans avec le soutien du Fonds pour le mieux-être des vétérans et de leur famille

À la suite de l’appel de propositions 2021-2022, 36 projets se partageront 11,3 millions de dollars dans le cadre du Fonds pour le bien-être des vétérans et de leur famille d’Anciens Combattants Canada. Ces projets se concentrent sur les problèmes affectant les vétérans et leur famille pendant la période de reprise faisant suite à la COVID-19, tels que l’itinérance, le recyclage professionnel, l’emploi et les problèmes de santé. Le Fonds soutient également les groupes en quête d’équité tels que les femmes et les vétérans LGBTQ2.

En mai, du financement a été annoncé pour l’organisme Réseau de Transition des Vétérans en Colombie-Britannique. L’organisme offre un cours dans l’ensemble du pays, Transition Skills Course, qui aide les vétérans à faire la transition vers la vie après le service et à relever les défis de la COVID-19. L’accent est mis sur des compétences telles que la communication avec la famille, la régulation émotionnelle, l’éducation aux traumatismes, la gestion des symptômes et l’établissement d’objectifs. Ce cours utilise le même programme clinique que le programme de longue date de transition des vétérans, mais dans un format modifié pour réduire les risques associés à la pandémie.

Depuis 2018, le Fonds a fourni un soutien financier à des organisations privées, publiques et universitaires pour améliorer la vie des vétérans et de leur famille.

Il y aura d’autres annonces à venir dans les prochains mois. En attendant, vous pouvez consulter la liste complète des bénéficiaires.


Faire face à la situation en Ukraine

Si le conflit en Ukraine vous cause du stress, vous n’êtes pas seul. De nombreux Canadiens ressentent la même chose. Les vétérans, en particulier ceux qui ont servi dans des situations similaires, et leur famille peuvent trouver la nouvelle particulièrement pénible. Même si le conflit se déroule à l’autre bout du monde, les événements qui s’y déroulent peuvent toujours être un puissant rappel de ses propres expériences militaires difficiles et susciter de fortes émotions.

Si vous éprouvez des difficultés pendant cette période, parlez-en avec vos amis et votre famille. Des ressources professionnelles sont également disponibles dès maintenant.

  • Le service d’aide d’ACC : Composez le 1-800-268-7708 pour parler à un professionnel de la santé mentale et obtenir un soutien psychologique. Ce service gratuit est offert en tout temps aux vétérans et aux membres de leur famille.
  • Soutien par les pairs : Grâce au programme Soutien social – blessures de stress opérationnel (SSBSO), vous pouvez bénéficier du soutien d’une personne qui comprend les blessures de stress opérationnel.
  • Application mobile Coach ESPT Canada : Utilisez cette application pour connaître et gérer les symptômes qui peuvent accompagner le stress opérationnel.

Consultez d’autres ressources sur la santé mentale et le bien-être.

Si vous, un ami ou un membre de votre famille éprouvez des difficultés, voici quelques réactions courantes que vous pourriez remarquer et des stratégies positives pour y faire face :

Réactions courantes

  • se sentir frustré, triste, impuissant ou fâché
  • présenter une augmentation des symptômes d’anxiété, de dépression ou de ceux liés à l’ESPT
  • avoir des souvenirs militaires et de retour à la maison plus troublants
  • remettre en question le sens de son propre service
  • ressentir le besoin d’être vigilant ou de se préparer au pire.

Stratégies positives

  • Restez en contact avec vos proches. Passez du temps avec les personnes qui comprennent le mieux ce que vous vivez et qui peuvent vous donner un sentiment de sécurité, de calme, d’espoir et de bonheur.
  • Prenez soin de vous. Cherchez des stratégies positives qui vous aident à gérer vos émotions. Écouter de la musique, faire de l’exercice, pratiquer des routines respiratoires, passer du temps dans la nature ou avec des animaux ou tenir un journal peut vous aider à gérer des émotions accablantes ou pénibles.
  • Soyez patient avec vous-même. Comprenez que vous avez besoin de temps pour récupérer.
  • Restez fidèle à vos routines. Il peut être utile de respecter un horaire pour dormir, manger, travailler ou effectuer d’autres activités quotidiennes.
  • Limitez l’exposition médiatique. Limitez la quantité de nouvelles à laquelle vous êtes exposé si la couverture médiatique augmente votre détresse.
  • Demandez de l’aide si vous en avez besoin. Parler à quelqu’un de ce que vous vivez peut vous aider à vous sentir mieux.

Apprenez-en plus sur la façon de faire face aux événements actuels en Ukraine.


Service d’aide d’ACC : Fonctionnement

Si vous cherchez un soutien professionnel en santé mentale, le Service d’aide d’ACC offre aux vétérans, aux anciens membres de la GRC, aux membres de leur famille et aux aidants un soutien psychologique gratuit à court terme de la part d’un professionnel de la santé mentale.

Vous pouvez appeler le Service d’aide d’ACC en tout temps au 1-800-268-7708. Un professionnel de la santé mentale répondra à votre appel. Si votre situation est urgente, il vous fournira une assistance immédiate par téléphone. Sinon, il fera des recommandations de soutien et vous dirigera vers un professionnel de la santé mentale local pour un soutien psychologique en personne. Si vous vivez dans une région éloignée où l’accès aux services en personne est limité, vous pouvez avoir recours à l’aide par téléphone.

Vous pouvez également utiliser le service de clavardage en ligne (mot de passe : canada) si vous n’avez pas besoin d’un soutien immédiat et souhaitez être aiguillé vers un professionnel de la santé mentale local. L’option de clavardage est disponible du lundi au vendredi, de 8 h à 19 h 30 (heure de l’Est), à l’exception des jours fériés.

Tous les appels et messages de clavardage sont répondus par des professionnels de la santé mentale canadiens bilingues, qui ont au moins une maîtrise dans un domaine pertinent (counseling, travail social ou psychologie), et une formation en intervention de crise et de suicide.

Vous pouvez recevoir jusqu’à 20 heures de soutien confidentiel pour les problèmes qui affectent votre bien-être, y compris les problèmes liés au travail, les problèmes de santé et plus encore. Vous n’avez pas besoin de recevoir d’autres services d’Anciens Combattants Canada pour accéder à ce service.

Lisez-en plus sur le Service d’aide d’ACC.


Les faits sur les vaccins contre la COVID-19

Affiche annonçant des vaccins sûrs et efficaces contre la COVID-19.

Il est important de recevoir une dose de rappel dès qu’on y a droit, même si vous avez eu ou pourriez avoir une infection par la COVID-19.

Avec le temps, la protection conférée par la série primaire d’un vaccin COVID-19 diminue. La dose de rappel, qui génère davantage d’anticorps et active d’autres parties du système immunitaire, améliore la réponse immunitaire et accroît la protection contre les infections et les maladies graves causées par la COVID-19.

Réservez votre dose de rappel dès maintenant.


Nouveau cours de formation pour les fournisseurs de soins de santé qui s’occupent des vétérans

Introduction aux professionnels exposés aux traumatismes est un nouveau cours de formation pour les fournisseurs de soins de santé qui travaillent avec les membres actuels et anciens des FAC et de la GRC, le personnel de la sécurité publique et leur famille.

Logo de l’organisation Wounded Warriors

Élaboré par Wounded Warriors Canada en collaboration avec l’Institut Atlas pour les vétérans et leur famille (anciennement le Centre d’excellence sur le TSPT), la formation met en évidence les environnements de travail uniques de ceux qui servent dans l’armée ou travaillent dans la sécurité publique, et la façon de répondre à leurs besoins en santé mentale.

Le cours sera offert gratuitement à 500 fournisseurs de soins de santé canadiens qui s’occupent des vétérans et de leur famille.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes un professionnel de la santé qui traite des vétérans, veuillez partager cette ressource avec votre réseau professionnel. Les vétérans sont également encouragés à partager le guide avec leur principal fournisseur de soins.

Si vous avez besoin de soutien pour votre santé et votre bien-être, renseignez-vous sur les services de santé mentale et physique d’ACC.


Un vétéran libéré pour des raisons médicales, offre un poème aux lecteurs du Salut! Il s’agit d’une traduction; voir l’anglais pour la version originale.

L’ennemi intérieur

Mon premier souvenir : vivre à l’étranger, sur un avion vers Lahr, brume à l’arrivée.
Ma famille et mon père, tous heureux, j’avais peine à en croire mes yeux.
Avions, abris fortifiés et chars d’assaut. Impressionnant, comme un tableau.

Louveteaux, cadets puis réserves, j’ai trouvé la carrière, la vie qu’on me réserve.
Fierté en uniforme, photos et déploiements, amour et famille à l’abandon.
Médailles et badges sur le cœur, chaque jour, on me dit « T’es le meilleur ».
J’aimais mon équipe, la fierté et les traditions, j’avais tout, c’est ce que nous pensions.

Un jour, tout ça s’est terminé. Ce n’est pas l’ennemi, mais l’ami du Canada qui a attaqué.
L’armée, c’est tout ce que j’ai connu, pour moi, devoir et loyauté étaient absolus.
L’ennemi intérieur frappe sans prévenir, entraînements et batailles, je n’ai rien vu venir.

La belle vie était finie, j’étais détruit, j’ai cherché de l’aide, mais personne n’aide autrui.
Je suis parti, sans ressource, sans amitié. J’ai suivi des cours, essayé des métiers.
37 ans, je ne comprenais pas. Où était ma place? Je regrettais mes choix.

La vie que je méritais, prise par un ennemi qui se trouve dans nos rangs aujourd’hui.
Les dommages, rien ne peut les réparer. À moins d’en être une, les victimes sont niées.
Aujourd’hui, mes médailles ne valent rien. Camarades, service, souvenirs équivalent chagrin.
Mes vrais camarades savent qu’au final, l’ennemi intérieur est pour le Canada son pire rival.

Le Service d’aide d’ACC est disponible si vous avez besoin d’un soutien professionnel en santé mentale.

Subscribe
Notify of
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments