Chers membres de la Branche des communications et de l’électronique/du Corps des transmissions royal du Canada :

La présente note a pour but d’informer les membres de la Branche des C&É de l’état de santé de l’un de nos véritables héros – le Colonel Don Pruner, OMM, CD.  Le Colonel Don Pruner a reçu un diagnostic de leucémie aiguë avec un pronostic à très court terme.

Le Colonel Pruner a servi avec honneur pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que soldat d’infanterie dans le nord-ouest de l’Europe au sein des Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s) ; il a été blessé au combat et évacué pour raisons médicales.  Après la guerre, il a obtenu un diplôme de l’université de Toronto avec une spécialisation dans l’option communications et électricité du génie physique.

Pendant sa quatrième année d’ingénierie à l’université, il s’est réengagé dans l’armée canadienne régulière dans le Corps des transmissions royal du Canada.  Le Colonel Pruner a participé à la guerre de Corée en 1952 en tant qu’officier des transmissions d’un bataillon et officier de la troupe des transmissions au QG de la brigade.  Au cours de ses plus de trente-quatre années de service militaire dans les Forces armées canadiennes, il a été promu et employé à des postes de plus en plus responsables dans les opérations, la gestion, la formation et l’administration, principalement, mais non exclusivement, dans le domaine des communications et de l’électronique.  Lors de sa dernière nomination, il a été choisi comme attaché des Forces canadiennes en Israël avec une accréditation secondaire à Chypre.

Les connaissances, l’expérience et la bonne humeur du Colonel Pruner ont été déterminantes dans la création de la Branche intégrée des communications et de l’électronique, basée sur les anciennes composantes du CTRC et des télécommunications du GEMRC, de la MRC et de l’ARC, qui ont été les éléments fondateurs de la nouvelle Branche.  En tant qu’instructeur en chef et commandant adjoint de l’École des transmissions pendant la transition d’un service unique à un établissement d’instruction intégré, lui et ses collègues ont dû recréer efficacement et sans heurts les cours de métiers, d’officiers et de sous-officiers qui répondraient aux exigences opérationnelles des nouvelles Forces canadiennes.

Quelques années plus tard, en tant que Directeur général – Opérations des communications et de l’électronique (DGOCÉ), il était responsable des plans et de l’état-major des opérations des communications et de l’électronique (C&É), qui devaient répondre aux responsabilités du sous-chef d’état-major de la Défense en matière de préparation, de déploiement et de soutien opérationnel, y compris la composante C&É du nouvel état-major interarmées (J6).  C’est grâce à la vaste expérience du Colonel Pruner et à son approche professionnelle de ce défi qu’il n’y a eu aucune dégradation des communications et du soutien électronique aux opérations.  Ses efforts ont permis de maintenir et d’améliorer la crédibilité et le profil de notre Corps/Branche pendant cette période tumultueuse.

Le Colonel Pruner continue de soutenir activement la communauté des C&É. Il est souvent sollicité pour son expertise dans le domaine des communications et de l’électronique.  On fait souvent appel à lui pour ses conseils avisés et sa vaste expérience.  Il est toujours parmi les premiers à sponsoriser des activités importantes du Corps/de la Branche, comme la construction de notre Musée des C&É.

Le Colonel Pruner a consacré sa vie à servir son pays et sa précieuse Corps royal des transmissions royal du Canada/Branche des communications et de l’électronique.  Il a servi courageusement pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée et a occupé des postes stratégiques et opérationnels clés au sein du Corps et de la Branche.  Plus important encore, il a assuré le leadership de plusieurs générations de jeunes officiers et soldats en agissant comme mentor et conseiller. Le Colonel Pruner demeure l’un des premiers constructeurs/concepteurs de la Branche des C&É. Il est l’exemple vivant d’une personne qui a su faire preuve d’un grand sens de l’humour.   Et il est l’exemple vivant d’un membre dévoué, courageux et dévoué de notre Branche des CTRC.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x